Un mandat de perdu, dix de retrouvés..

Publié par Dominique P., le 4 juillet 2014

Avouons le, (nous sommes entre nous), le métier de négociateur immobilier comporte parfois une part de chance et de hasard.

Nous avons tous eu affaire à des vendeurs et obtenu des mandats pour lesquels nous nous sommes investis et battus ardemment.

Pour autant, sans que l’on sache réellement pourquoi ni comment,  certaines de ces affaires se sont soldées par la vente du bien par un de nos concurrents.

Et pire encore, parfois même alors que le concurrent en question traîne avec lui une réputation digne de celle de « l’agent immobilier » dans le fameux sketch de Gad Elmaleh

Qu’à cela ne tienne, c’est la règle du jeu !

Partez du principe qu’un mandat de perdu égale dix de retrouvés !

De parecommandationr mon parcours professionnel je me suis toujours intéressé au marketing  commercial et j’ai souvent été intrigué, voire amusé par certains sondages du type :

– « Avez vous été satisfait des services de telle société, tel conseiller… ? »

suivi de très près en général par cette seconde question :

– « Recommanderiez-vous cette société, ce conseiller… ? »

Pour moi, jusqu’à ce que j’exerce le métier de négociateur immobilier et qu’à plusieurs reprises j’aie pu vérifier le contraire, la réponse à ces deux questions mises l’une à la suite de l’autre, me semblait plus qu’évidente…

Et pourtant !

Encore très récemment j’ai pu vérifier le contraire :

– « Allo ! bonjour Monsieur, je suis Monsieur XXXXX je vous appelle de la part d’un ami, M. ZZZZZ, il m’a recommandé de prendre contact avec vous car j’ai une villa à vendre. Il m’a dit qu’il avait été très satisfait de vos services et j’aimerai que vous vous occupiez de la vente de ma maison…»

Le genre d’appel que nous aimerions recevoir plus souvent…

Après avoir sollicité ma mémoire, le M. ZZZZZ en question n’étant plus dans mon fichier depuis plusieurs mois, et sa maison vendue par mon pire ennemi confrère (j’ai du mal à parler de « confrère » lorsqu’on fait tout pour saborder l’image de son métier) , nous avons convenu d’un rendez-vous, et c’est avec une grande satisfaction que quelques jours plus tard je suis ressorti de chez lui avec un mandat exclusif, qui plus est au juste prix !

Non, ce n’est pas un conte de fée, cette histoire est bien réelle et plus fréquente qu’on ne le pense. Tous les vendeurs ne sont pas des ingrats. Si nous travaillons en véritable professionnel, ce n’est pas parce que notre concurrent a vendu la villa ou l’appartement de notre client, que ce dernier le recommandera sans reconnaître notre investissement et la qualité de notre travail.

Concernant l’exemple ci-dessus, j’ai d’ailleurs pu poser la question à  M. XXXX qui m’a confirmé être au courant que la vente de son ami n’avait pas été effectuée par moi mais par une agence concurrente. Malgré cela, vu le travail effectué, la relation établie, le suivi de son dossier, les comptes-rendus de visite systématiques, l’espace vendeur mis à sa disposition… il avait pu apprécier la différence avec mon confrère (dont la seule qualité semblait être la chance) et qu’à son avis j’étais plus à même de vendre le bien de son ami dans de bonnes conditions.

J’ai eu l’occasion de vérifier cela à plusieurs reprises, parfois avec des concurrents, une fois même avec un ancien vendeur qui avait trouvé seul un acquéreur de particulier à particulier et qui m’a recommandé auprès de l’un de ses collègues de travail.

Conclusion : Face à nos concurrents et face à la vente de particulier à particulier, soyons professionnel avant tout ! Jouons la carte de la recommandation...

 

 

La devise de ce blog c'est « le partage » je vous invite à faire de même maintenant :

3 commentaires

  • couvreur dit :

    bravo pour le travail !
    je suis entièrement d’accord avec toi ! le professionnalisme paie toujours, même si c’est parfois à long terme.
    Une relation client basée sur la sincérité, avec des méthodes et de bons outils (photos, compte rendu de visite, bilan mensuel, etc…) ça ne peut que marcher !

  • Dominique P. dit :

    Merci ! dans les prochains articles je vais justement aborder le compte-rendu de visite qui est pour moi un élément essentiel de la relation négo-vendeur trop négligée par certains. Via une vidéo je montrerai l’intérêt de créer un petit formulaire destiné à rédiger ses comptes-rendus de visite en quelques minutes et les envoyer par mail immédiatement après la visite. (post prévu pour la fin de semaine) Bonne continuation et encore merci de suivre ce Blog.

  • Sanchez dit :

    Eh bien, c’est tout à ton honneur ! Continue le bon boulot et reste professionnel ! Comme tu dis, 1 mandat de perdu, 10 de retrouvés !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevoir notre Newsletter