Secouez-vous bon sang !

Publié par Dominique P., le 8 novembre 2016

Secouez-vous bon sang !

Un nouveau titre provocateur ? Pas tout à fait car je vais réellement être désagréable avec vous aujourd’hui. Ais-je pêté un câble ? Non ! J’ai seulement envie de vous aider d’avantage. C’est ma façon à moi de vous remercier pour tous les commentaires positifs que j’ai reçu à propos de la conférence sur la pige et le traitement des objections. Alors vous êtes prêt à tout entendre, prêt à vous secouer ?

Prétextes, baisse de régime, on-dit, excuses, ou tout simplement croyances ? Tout est bon pour toucher le fond !

 


 

« Dans ma région l’immobilier c’est vraiment la catastrophe ! C’est hyper dur, il y a des villes dans lesquelles c’est 10 fois plus facile !»

Ah ouais !!! connaissez-vous un métier qui offre la possibilité d’aller travailler dans la ville d’à côté, dans un département limitrophe ou à l’autre bout de la France un métier offrant autant mobilité sans avoir à se préoccuper de changer d’emploi ?

« Les particuliers veulent tous vendre en direct, ça devient impossible de rentrer des mandats ! Ah ouais !!! »

Connaissez-vous un métier dont la matière première est inépuisable, pour lequel chaque jour de nouveaux biens arrivent sur le marché. Un métier ou même les propriétaires les plus réticents craquent après avoir tenté de vendre seuls plusieurs mois et finissent par nous confier leur bien; un métier où le nombre d’acquéreurs est également inépuisable puisque le plus grand rêve des Français reste d’acquérir leur résidence principale ?

« C’est un métier qui n’est pas sécurisant, on ne peut jamais savoir combien on va gagner d’avance ! »

Ah ouais !!! Connaissez-vous beaucoup de métiers où après avoir mis un bon coup de collier, vous pouvez rentrer plusieurs milliers d’euros d’honoraires d’avance, qu’il suffira ensuite de gérer prudemment en bon père de famille sans pour autant lâcher la bride pour créer un flux le plus régulier possible de rentrées d’argent ?

« Il y a de plus en plus de règles, la loi ALUR complique notre profession tout devient difficile, les clients sont de plus en plus exigeants, les banques de plus en plus méfiantes ! »

Ah ouais !!! Avez-vous envie d’un métier où tout est figé où vous dites et répétez sans cesse les mêmes choses. Un métier où la routine vous endort au point de ne plus vous permettre et surtout ne plus vous donner envie d’évoluer ?

« Je travaille beaucoup, parfois tard le soir ou le samedi, il m’arrive même de répondre au téléphone le dimanche ! »

Ah ouais !!! Connaissez-vous beaucoup de métiers où il vous suffit de décider de prendre une journée de repos pour rester à la maison et profiter de vos enfants ou de votre moitié, partir en week-end prolongé sans avoir besoin d’en référer à quiconque. Avez-vous oublié que vous êtes le seul décideur ? Vous êtes-vous seulement posé la question de savoir si vous êtes suffisamment bien organisé ?

« J’ai énormément de visites, je cours de droite à gauche sans arrêt ! Ah ouais !!! »

Beaucoup de visites ? Vous n’allez tout de même pas vous en plaindre. Et si vous tentiez de les regrouper pour certains biens ? Entre 30 et 45 mn d’intervalle c’est l’idéal, vous gagnez du temps et évitez des déplacements. De plus vos visiteurs se croisent, ce qui est excellent et en motive plus d’un à prendre une décision plus rapide et à faire une offre d’achat de peur que le bien leur échappe. Je vous assure c’est faisable, il vous faut seulement être un peu plus directif dans vos prises de rendez-vous et ne pas trop laisser le choix à vos visiteurs.

« Tous les vendeurs sont trop gourmands, ils exigent beaucoup trop de leur bien, leur estimation est en général entre 10 et 30 % au-dessus des prix du marché ! »

Ah ouais !!! Et vous, que feriez-vous à leur place ? Vous ne tenteriez pas le coup ? Acceptez vos vendeurs comme ils sont, cela fait partie du jeu, tant qu’ils restent dans les limites du raisonnable. N’exigez jamais des autres ce que vous ne feriez pas à leur place. Soyez clair dans le montant de votre estimation et autorisez-les à tenter le jack pot sur une courte durée. C’est le meilleur moyen pour qu’ils comprennent que c’est vous le pro et que c’est vous qui aviez raison.

« Après l’offre d’achat, il faut encore attendre plusieurs mois pour encaisser nos honoraires ! »

Ah ouais !!! Pour le coup cette fois c’est vrai. Mais avez-vous réellement tout fait en amont pour raccourcir ce délai ? Avez-vous exigé et collecté l’ensemble des documents, dès la prise de mandat, pour être en mesure de remettre un dossier complet au notaire dès le lendemain de l’offre d’achat ? Suivez-vous et accompagnez-vous régulièrement vos acquéreurs pour les aider dans les démarches et pouvoir agir là où ça coince ? Contactez-vous régulièrement l’étude notariale pour connaitre l’avancement du dossier ? Mises bout à bout toutes ces petites actions raccourciront très sensiblement vos délais.

« Je suis dégouté je viens de perdre une vente, un de mes prospects est passé en direct ou avec une autre agence, pourtant j’avais également ce mandat ! »

Ah ouais !!! Manque de réactivité de votre part ? Mauvais suivi ? Manque d’anticipation sur les besoins de vos acquéreurs ? Allez-vous vous faire virer pour autant ? Connaissez-vous beaucoup de métiers où l’on peut faire des erreurs, parfois importantes, sans risquer de se retrouver au chômage ? Un métier dans lequel, plus une erreur vous coutera chère moins vous aurez de risque de la reproduire. C’est ce qui s’appelle l’expérience et c’est grâce à elle que nous nous perfectionnons.

« Mon réseau n’est pas le meilleur, mon collègue Y qui est dans le réseau X obtient de meilleurs résultats ! Ah ouais !!! »

Prenez tout d’abord le temps de vous en assurer, vérifiez que ce ne soit pas votre collègue qui soit meilleur que vous, plutôt que son réseau qui soit meilleur que le vôtre. Mais admettons, qu’est-ce qui vous empêche de changer de réseau et de vous mettre en route pour la ruée vers l’or qui vous tend les bras ? Connaissez-vous beaucoup de métiers où c’est vous qui choisissez la boite, et les gens avec qui vous désirez travailler ?

On pourrait continuer ainsi pendant des heures !

Tenez une dernière avant de se quitter : « L’image de notre profession est catastrophique ! »

Ouais c’est vrai elle n’est pas terrible, mais ce n’est pas en s’arrêtant à cela que nous contribuerons à l’améliorer. C’est justement à nous sur le terrain d’exercer notre métier de façon à casser cette mauvaise image. Et puis de vous à moi ce déficit d’image il n’est pas si catastrophique que cela, j’en connais certains qui sont à moins de 4 % de popularité dans les sondages et qui ne se pose pas autant de questions. C’est d’ailleurs la seule chose que j’admire chez les hommes politique, leur ténacité.

Alors je vous en prie, débarrassez-vous de tous vos prétextes, excuses, et croyances, vous faites un métier merveilleux que vous avez choisi, soyez donc FOCUS sur les moyens à mettre en œuvre pour réussir et non sur ceux pour échouer.

Vous l’avez compris, c’était la séquence « qui aime bien, châtie bien ». Je suis sûr que cette vidéo aidera et encouragera les nouveaux à se dépasser comme moi j’ai décidé de le faire grâce aux dizaines de témoignages que j’ai reçu et pour lesquels je vous remercie.

Quant aux plus anciens dans le métier qui trouvent également parfois à se plaindre reprenez conscience de tous les avantages de notre profession et surtout prenez le temps de les apprécier.

A votre réussite et à la semaine prochaine pour une nouvelle vidéo

————————————————

RESTEZ INFORMÉ DE L’ACTUALITÉ DE VOTRE BLOG

Abonnez-vous

 

La devise de ce blog c'est « le partage » je vous invite à faire de même maintenant :

6 commentaires

  • Jules-michel MARIANI dit :

    Bonjour Dominique
    Alors là bravo je me retrouve dans vos propos et oui nous faisons le plus beau métier du monde; il suffit juste d’en prendre conscience,
    À bientôt j’espère
    Cordialement
    Jules-Michel Mariani

    • Dominique P. dit :

      Merci Jules, effectivement nous passons souvent notre temps à « passer à coté des choses » nous ne discernons plus le vrai du faux, les facilités que nous avons, le confort dont nous disposons, les opportunités qui se présentent à nous, pire dans certains cas nous ne profitons plus des personnes qui nous entourent. Nous avons une fâcheuse tendance à vouloir vivre comme si nous avions deux vies…

  • Christelle dit :

    Excellente video Dominique ! Ah ouais ! Depuis ttes ces annees, plein de problemes sur ma route a combattre ou contourner… Mais pour les raisons que tu as donnees et bien d autres, cette independance bien gérée esy d un immense confort. Et moi non plus, pas question de m en passer et faire autre chose. Ah Ouais !

    • Dominique P. dit :

      Bonjour Christelle, les problèmes font partie d’un tout… C’est ce qui forge notre expérience et nous permet d’évoluer… Ne dit-on pas que tout (y compris la liberté) à un prix ???? Très bonne continuation.

  • Mathieu C dit :

    Alors bien que tout nouveau dans le métier je dois avouer que cette vidéo est géniale , et me donne la pêche pour le commencement, pour preuve je la regarde à 23h30 un samedi soir ! Merci pour ce partage que je garde de côté en cas de baisse de régime.

    • Dominique P. dit :

      Merci Mathieu pour ce commentaire. Gardez la pêche ! C’est bien de cela dont-il s’agit, le secret de notre métier. Très bon démarrage dans ce beau métier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevoir notre Newsletter