PRESSION EXTÉRIEURE

Publié par Dominique P., le 21 juillet 2021

Portraits de conseillers épisode 4 : Pression extérieure

 Bonjour les pros de l’immo. Bienvenue pour ce quatrième et dernier épisode de cette première série « portraits de conseillers ». Aujourd’hui une nouvelle situation à laquelle beaucoup d’entre vous ont sûrement été confrontés. Si Pierre et Sophie passent respectivement par l’usure, et la procrastination, Nicolas par ce que l’on pourrait appeler l’erreur de casting, en revanche Cécile, pour réussir doit affronter une autre problématique : Le regard, la compréhension et le respect de son entourage.

Cécile a provoqué l’incompréhension de la grande majorité de ses proches,  lorsqu’elle leur a annoncé qu’elle venait de prendre la décision de se reconvertir dans l’immobilier. Même si aux yeux de son entourage, le poste qu’elle occupait jusqu’alors comme caissière dans un supermarché de Rodez dans l’Aveyron n’était pas toujours intéressant,  au moins il s’agissait d’un CDI.   

Ce n’est pas l’avis de Cécile, qui a décidé, elle, de de devenir son propre patron, de pouvoir gérer son emploi du temps, d’être indépendante et d’accompagner ses clients au-delà du tapis de caisse d’un supermarché. Désormais, elle veut contribuer à ce qui souvent dans notre métier représente un changement majeur dans la vie de nos vendeurs et de nos acquéreurs : la vente ou l’acquisition de leur logement.

Cécile exerce sa nouvelle activité depuis trois mois à peine au sein d’un réseau de mandataire, et  il n’y a pas une rencontre avec l’un de ses proches sans qu’on lui demande : « Alors comment ça se passe ta nouvelle activité ? Pas trop difficile ? Ton bureau est situé où ? Es-tu certaine d’avoir fait le bon choix ? Tu n’étais pas bien comme caissière chez « SUPERPRIX » ?  Tu as vendu beaucoup de maisons ?

Et puis à la maison ce n’est guère différent : lorsque son mari rentre du travail en relatant sa dure et fatigante journée, ce n’est jamais sans terminer par la sempiternelle phrase : « Et toi tu as fait quoi aujourd’hui ?  Tu as vendu quelque chose ? » Quelle pression !!!

Ah j’oubliais il y a aussi les enfants, Mattéo onze ans, et Léa sa grande soeur,  qui ne comprennent pas que leur Cécile, maman est à la maison, et ne puisse être entièrement disponible et dévouée pour répondre instantanément à toutes leurs sollicitudes : « Où se trouve telle ou telle chose ? ». « Quand est-ce que l’on mange? » Ou bien encore : « Tu peux m’amener en ville, j’ai besoin d’aller voir mes copains »…. « Cet après-midi j’ai sport il faut que tu me déposes » …

Difficile pour la famille de comprendre que travailler depuis son domicile ne consiste pas à ne rien faire ni à n’avoir aucune obligation . Difficile également de comprendre que se lancer dans ce métier,  c’est un investissement ardu pour celui qui s’y risque,  et que cela demande souvent du temps.

Comment faire comprendre aux uns et aux autres que prospecter par téléphone,  c’est à la fois une préparation mentale, un besoin de calme et une concentration maximale. La prospection terrain,  du temps passé à rencontrer des gens… ce qui vu du coté d’un profane pourrait passer pour une perte de temps.

 Ne parlons pas de la somme de travail que l’on peut parfois investir sur certains biens,  qui resteront à la vente plusieurs mois,  voire dans certains cas plusieurs années,  avant que l’on réussisse à trouver un acquéreur: incompréhensible aux yeux de beaucoup.!!!

Un métier difficile à comprendre vu de l’extérieur, et particulièrement pour l’entourage de Cécile qui doit sans cesse rappeler aux uns et aux autres,  et parfois même le justifier : oui, elle  travaille belle et bien, et s’ils veulent Sa réussite , ils doivent avant tout l’aider, l’accompagner et surtout ne plus douter…!!!

Effectivement, très souvent, le pire danger lorsqu’on se lance dans ce métier, ne vient pas de l’extérieur mais plutôt de l’intérieur, de la famille, des amis et des proches. Ce n’est pas délibérément que tout ce beau monde semble mettre les bâtons dans les roues de Cécile, mais bien au contraire dans un réflexe de protection.

Tous ceux qui apprécient Cécile, s’inquietent pour elle, cherchent à lui éviter ce qu’ils redoutent pour elle : un échec . Inconsciemment,  ils lui suggèrent ce qui à leurs yeux serait pour elle le moins douloureux « CHANGER D’AVIS – FAIRE MARCHE ARRIÈRE »  

Nous le verrons dans la saison 2, c’est mal connaître Cécile,  qui très vite saura comment déjouer ce piège majeur que lui tendent toutes ces personnes avec  bienveillance , mais qui cependant, à sa place n’auraient jamais eu le courage de prendre de telles décisions….Des personnes qui s’identifient indirectement à nous et qui voudraient nous pousser à agir de la même manière qu’eux,  face à une  situation, pensant nous protéger …

On se retrouve donc la semaine prochaine pour la suite des aventure de Pierre, Sophie, Nicolas et Cécile. A très vite  

————————————————

Atelier

————————————————
RESTEZ INFORMÉ DE L’ACTUALITÉ DE VOTRE BLOG

NEWSLETTER




 

La devise de ce blog c'est « le partage » je vous invite à faire de même maintenant :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevoir notre Newsletter