LA FORMATION VUE PAR MANDATAIRE-IMMO

Publié par Dominique P., le 19 février 2018

La formation vue par mandataire-immo

Bonjour à toutes et à tous, soyez une fois encore les bienvenus pour ce nouvel article au cours duquel nous allons aborder un sujet qui fait couler beaucoup d’encre, qui alimente les querelles entre les différents modèles économiques et qui surtout nous concerne tous, je veux parler de la formation. Vaste sujet puisqu’il devrait-être au cœur de nos préoccupations, bien au-delà de la seule loi qui la rend aujourd’hui obligatoire : la loi ALUR :

 


 

Lorsque je qualifie la formation de vaste sujet c’est un euphémisme, il n’est donc pas dans mes prétentions de pouvoir ici le juger ni même le traiter en une vidéo de seulement 4 ou 6 minutes. Ce qui m’importe aujourd’hui, c’est de partager avec vous le regard que je porte de manière globale sur la formation dans notre profession. Une fois de plus, cette vision n’engage que moi, libre à chacun de pouvoir la contester ou la compléter.

De par la diversité des activités que j’exerce, j’ai le privilège d’aller à la rencontre de nombreux, même très nombreux professionnels de l’immobilier. Tout d’abord dans le cadre même de cette profession, celle de mandataire que je mets un point d’honneur à toujours exercer. Ensuite en tant que coach formateur où j’accompagne certains d’entre vous individuellement et en forme d’autres en groupe, à Paris et partout en province.

Une chance incroyable d’être à l’écoute et de pouvoir étudier l’immobilier sur différents marchés, différentes spécificités : régionales, rurales, urbaines et parfois sociologiques.

L’approche commerciale d’un client à Bordeaux, Paris, Lyon ou Marseille pouvant-être totalement différente d’une ville à l’autre. Il n’en reste pas moins que l’immobilier reste un métier formidable qui s’apprend et dont les compétences pour l’exercer, s’acquièrent avec le temps et l’expérience sur le terrain.

Le nouveau modèle économique des mandataires et la situation du marché du travail en France, font que de nombreux candidats affluent régulièrement vers notre profession. S’agissant la plupart du temps de reconversions, ces personnes appartiennent à une tranche d’âge assez élevée, venant du monde salarié et souvent du secteur commercial.

Comme dans tout challenge, certains réussiront, d’autres échoueront. Dans ce dernier cas, il est toutefois intéressant de connaître les causes de ces échecs qui sont, pour ce modèle économique assez nombreux.

————————————————

»»» LA PROSPECTION TÉLÉPHONIQUE «««


Atelier
————————————————

A mon avis, sans grand risque de me tromper, j’attribuerais la première cause d’abandon et d’échec au manque de formation. Mais quelle formation ? Car il faut bien discerner les différents domaines de formations auxquels nous devons satisfaire si nous voulons nous maintenir et nous parfaire dans notre métier. Personnellement, dans l’ordre, j’identifierais 4 domaines distincts de formations :

· Juridique,
· Commerciale,
· Économique
· Technique,


Pourtant l’observation et l’expérience montrent que les nombreux échecs que l’on constatent sur le terrain, ne proviennent généralement pas d’un déficit de formation dans l’un de ces domaines. Non, car il existe un autre domaine de formation trop souvent négligé, et qui vient faire gonfler le nombre d’échecs et d’abandons, celui de la formation à l’indépendance. Etre autonome et indépendant s’apprend, j’oserais même dire que c’est la première chose que l’on devrait apprendre dans notre métier.

Sans vouloir m’embarquer dans un débat politique, dans une société ou sous couvert de protection tout est fait pour modéliser, standardiser, déresponsabiliser, contraindre, surveiller et inhiber tout désir d’indépendance, nager à contre-courant, faire le choix de se retrouver du jour au lendemain seul à devoir organiser son agenda, ses horaires, sa prospection, ses priorités, sa formation, sa comptabilité, sa gestion … peut s’avérer compliqué, pour ne pas dire insurmontable.

Certains pensent peut-être qu’il s’agit en fait d’une simple et salutaire sélection naturelle, ayant pour effet bénéfique d’éliminer un nombre de concurrents sans cesse grandissant. Je ne partage pas cet avis, pour moi cette formation à l’indépendance devrait arriver en tête avant toutes les autres pour différentes raisons.

La première est une raison éthique et humaine : Notre modèle économique tel qu’il est, hélas trop souvent présenté, peut ressembler à un véritable miroir aux alouettes, au risque de séduire des candidats n’ayant aucune chance de réussir. Dans la vie d’un homme ou d’une femme, une reconversion professionnelle n’est jamais simple ni anodine et l’échec auquel elle peut aboutir, peut s’avérer dévastateur, tant sur le plan financier que sur le plan humain.

Une autre des nombreuses raisons qui devrait préoccuper la majorité des professionnels, c’est l’impact négatif sur la profession toute entière que le manque d’organisation, qu’une mauvaise attitude, que le manque de confiance lié à l’insécurité, que le besoin urgent d’argent, que l’absence de vision à long terme, que le manque de conviction, peuvent engendrer sur nos clients et le public en général. Une bonne occasion de valider les nombreux à priori et croyances déjà existants sur notre profession.

Alors oui on ne peut que se féliciter que le législateur, même si c’est encore largement insuffisant, ait instauré 14 heures de formations obligatoires par an dans le cadre de la loi ALUR, soit 42 heures au total sur 3 années consécutives. Mais il me semblait indispensable de rappeler à chacun aujourd’hui combien les formations juridiques, commerciales, économiques et techniques même si elles sont indispensables n’en restent pas moins dépendantes de nos capacités à savoir nous autogérer.

Je dirais que pour exercer notre profession, il est nécessaire de posséder les qualités inhérentes à plusieurs métiers à la fois : En premier lieu toutes celles attachées au statut de chef d’entreprise : indépendance, autonomie, gestion et parfois bien au-delà, puisque contrairement à un chef d’entreprise classique, il nous est, par exemple, très difficile de pouvoir déléguer à un salarié tout ou une partie d’un secteur de notre activité.

Mais il nous faut avoir de nombreuses autres qualités et non des moindres pour maîtriser un cadre juridique souvent contraignant, un marché concurrentiel parfois épique, une activité commerciale très humaine, un environnement économique souvent lunatique et des notions techniques parfois pointues. Au final tout ce qui rend notre métier si passionnant.

En conclusion :
notre métier est un vrai métier, ne négligez aucune formation, y compris la première d’entre elle, celle à l’indépendance. Concernant les autres domaines de formation je vous déconseille de tenter de vous débarrasser de vos 14 heures de formation obligatoires en cherchant à les accomplir en e-learning. Même si, pour le mettre moi-même à disposition, je n’ai rien contre ce mode de formation, profitez de cette loi ALUR et de la possibilité de prise en charge qu’elle offre pour choisir et suivre en présentiel des formations de qualité, avec de bons formateurs, et si possible, en présence de confrères de tous réseaux et d’autres modèles économiques, agences et grandes enseignes.

Je terminerais en vous promettant de continuer à travailler à une vraie formation à l’indépendance. Une formation destinée à la fois aux personnes désireuses de se lancer en tant qu’indépendant dans l’immobilier ou dans d’autres professions, mais aussi, à vous qui êtes déjà en activité et à qui il manque sans doute quelques clefs pour mieux vous organiser, savoir prioriser, gérer, vous motiver et vous dynamiser davantage pour faire la différence et réussir parfaitement dans votre domaine d’activité.

Vous le savez pour vos formations dans le cadre de la Loi ALUR, mon partenaire Immo Academy, centre de formation agréé Datadock et moi-même sommes à votre disposition, le lien se trouve »»» ICI «««. Quoi qu’il en soit avec nous ou avec d’autres, n’attendez pas le dernier moment pour vous inscrire à une formation digne de ce nom, faites le choix de prendre votre réussite en main. Je vous dis à la semaine prochaine pour une nouvelle vidéo et un autre sujet.

————————————————

»»» TOUS LES ATELIERS DE MANDATAIRE-IMMO «««


Formation coaching immobilier

————————————————

RESTEZ INFORMÉ DE L’ACTUALITÉ DE VOTRE BLOG

Abonnez-vous

 

La devise de ce blog c'est « le partage » je vous invite à faire de même maintenant :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevoir notre Newsletter