JE CHANGE DE RÉSEAU

Publié par Dominique P., le 28 février 2019

JE CHANGE DE RÉSEAU

Bonjour les pros de l’immo. « J’ai décidé de changer de réseau, cela fait plus de quatre ans que je suis dans le même, il est temps pour moi d’aller ailleurs ». Ou bien encore, « Je me lance dans l’immobilier, j’ai assisté à une présentation du réseau X ça m’a l’air très bien ». « Dominique, peux-tu me conseiller » ou « Qu’en penses-tu ? » Dans le top cinq, des questions qui me sont le plus souvent posées, celles-ci arrivent largement en tête. Vous aussi vous vous la posez ?

Généralement, lorsque l’on pose ce genre de question, et surtout de cette manière, c’est que l’on s’attend à ce que l’on valide notre choix. A contrario, si l’on doit recevoir un avis négatif sur le réseau que nous avons déjà inconsciemment choisi, il faudra des arguments précis et solides, qui malgré tout ne seront pas forcément à notre goût, arguments qui par conséquent ne serviront pas à grand-chose. Personne n’aime avouer s’être trompé.
 


 
Bien que récurrente, répondre de but en blanc à ce genre de question s’avère donc un exercice difficile. Non pas, vous vous en doutez, que je n’ai aucun avis sur la question, mais posée comme cela, y répondre est-il véritablement utile ? D’autre part ma réponse ne risque-t-elle pas de manquer quelque peu d’objectivité, voire même d’être erronée.

Cela nous amène d’ailleurs, à faire un parallèle avec ce qui nous arrive tous les jours sur le terrain, lorsque l’on pose des questions à nos clients. Nous obtenons parfois de curieuses réponses, incomplètes voire contradictoires. Dans ce cas, il est toujours bon de vérifier si, plus que la réponse, ce n’est pas la question que nous venons de poser, qui mériterait d’être modifiée.

Bien communiquer :

On touche là à la complexité de la communication. Les gens n’expriment pas forcément ou mal, ce qu’ils veulent dire. Leurs interlocuteurs, eux, ne perçoivent pas forcément ce que l’on tente de leur transmettre, et souvent même interprètent ce qui leur est dit. Une véritable histoire à la Raymond DEVOS, mais surtout de quoi répondre à côté de la plaque, créer des malentendus et au final passer à côté de belles opportunités.

————————————————

»»» TOUS LES ATELIERS DE MANDATAIRE-IMMO «««


Formation coaching immobilier
Poser une mauvaise question, ou plutôt mal la poser, c’est souvent obtenir une mauvaise réponse. Pour cette raison, à chaque fois que l’on me demande quel réseau choisir je réponds par : « Mon avis n’est pas important, ce qui l’est c’est : Vous, de quel réseau avez-vous besoin ? ». Idem lorsqu’ils rajoutent « j’ai assisté à une présentation du réseau X, cela me semble très bien » Je rajoute à mon tour : « Et qu’est-ce qui vous semble très bien dans ce réseau, et pourquoi cela vous semble-t-il très bien ? »

Le bon choix :

Rejoindre un réseau, c’est choisir un partenaire qui répondra véritablement à vos besoins. Il est très facile de discerner les différentes offres du marché. Certains réseaux annoncent 100 % de réversion, d’autres la possibilité de parrainer, d’autres disent offrir de bonnes formations, d’autres vantent leur présence sur les médias. Une multitude d’offres, ou plutôt de nombreuses façon de présenter des offres qui, au final, ont toutes un même but.

Quel but ? :

Un but lucratif, bien sûr, mais comment pourrait-on leur jeter la pierre. La règle est alors simple : Ce que les uns semblent vous donner d’un côté, ils le reprennent de l’autre et vice versa. La véritable question, pour choisir son réseau, est donc bien celle-là : de quoi avez-vous le plus besoin, et de quoi pouvez-vous vous passer ?

Vous êtes la seule personne à pouvoir répondre à cette question. Certes, l’aspect financier à son importance, mais ne vous trompez pas, ça ne doit pas être votre seul critère de choix. Ne tombez pas dans le panneau, gardez toujours à l’esprit que lorsque l’on tente de vous éblouir avec la carotte, cherchez toujours où se trouve le bâton, car il en existe forcément un. Ce n’est qu’une fois que vous l’aurez trouvé, que vous serez réellement en capacité de faire votre choix.

Pour conclure :

je dirais que dans toutes les situations, celle que nous venons de voir sur le choix d’un réseau, ou par exemple la découverte de nos clients, toutes nos questions se préparent à l’avance. Le questionnement est un art qui vous ouvrira de nombreuses portes. En attendant, on se retrouve la semaine prochaine, une fois encore je vous rappelle que sur les réseaux sociaux un like c’est un soutien, un commentaire un échange, un partage, une bonne action. Je compte sur vous. Bonne semaine à tous.

————————————————
Atelier

————————————————
RESTEZ INFORMÉ DE L’ACTUALITÉ DE VOTRE BLOG

NEWSLETTER




 

La devise de ce blog c'est « le partage » je vous invite à faire de même maintenant :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevoir notre Newsletter