IMMOBILIER DRÔLE DE CUISINE

Publié par Dominique P., le 1 octobre 2020

L’immobilier une drôle de cuisine

Bonjour à tous, soyez les bienvenus sur cette nouvelle vidéo. Allez grosse digression pour une fois, cette semaine je vous emmène, au restaurant et ensuite regarder un film au cinéma. Ça vous tente ? Prêts pour la ballade ? Super alors c’est parti…

L’immobilier une drôle de cuisine, pourquoi ? Tout d’abord répondez à cette question : Si vous prenez deux cuisiniers, leurs commandez le même plat, leurs donnez les mêmes ingrédients pour le réaliser et que vous goutiez ? D’après vous le résultat sera-t-il identique ?

Difficile le métier de cuisinier, un métier sujet à tellement de critères : le matériel utilisé, la qualité des ingrédients, la saison, le temps dont il dispose pour réaliser son plat, son humeur du jour, le nombre de convives…

Autant de petits détails que deux chefs différents n’appréhenderont ni ne maîtriseront  de la même manière et qui au final donneront une saveur différente à chacun de leur plat.

Mais ce n’est pas tout ! Ajoutez à cela l’environnement dans lequel nous allons déguster ces mets, la qualité de la chaise sur laquelle nous sommes assis, le choix des personnes qui nous accompagnent, , l’ambiance du restaurant, l’humeur dans laquelle nous sommes, bref autant de critères qui pourront conditionner l’avis que nous laisserons sur TRIPADVISOR à la sortie de notre déjeuner.

Au cinéma

Un bon film maintenant ça vous dit ? Alors rentrons dans ce cinéma de province, comme il en existe peu encore aujourd’hui, asseyons-nous sur ces fauteuils  qui ont vu tant de personnes défiler, qu’ils pourraient raconter à eux seuls tous les « fondements » de notre société si vous voyez ce que je veux dire.

Bof pas très confortable, pourtant celui de nous deux qui trouvera le film formidable ne ressentira pas cette douleur au coccyx qui poussera l’autre à se dandiner sur son siège tout le long de la projection.      

Après un bon diner et un bon film il est temps de revenir à l’immobilier. Cette digression volontaire n’a d’autre but que celui de vous faire comprendre que notre métier est aussi un métier dont la réussite dépend d’un tas de petits détails qui sont pour certains maîtrisables par vous, d’autres moins et d’autres encore pas du tout.

Je suis toujours étonné lorsque j’entends que parce qu’un prospect ou un client ne veut pas nous accorder un rendez-vous, signer un mandat, accepter une baisse de prix ou une offre d’achat, des professionnels se plaindre que c’est difficile, qu’on ne peut pas ou plus gagner sa vie dans ce métier.

Et si…

Et si avant maugréer nous nous posions les questions suivantes sur l’atmosphère et qualité du discours que nous avons servi à notre client : ai-je été à la hauteur ? Ai-je employé les bons mots ? Étais-je assez aimable et souriant ? Avais-je assez confiance en moi ? Ai-je su mettre en place tous ces petits détails sur lesquels je peux agir et sur lesquels je dois encore et encore me perfectionner.

Me suis-je suffisamment intéressé et ai-je été à l’écoute de mon client pour prétendre le comprendre et aborder avec lui les points essentiels auxquels il accorde une grande importance. Ceux qui l’inquiète ou le passionne, ceux qui le concerne directement, qu’il a envie d’entendre et qui à la fin de notre entretien lui feront dire qu’avec moi il n’a pas perdu son temps et au final lui faire oublier tous les a priori sur lesquels il était jusque là assis à propos de notre métier.

Une fois encore, ravi d’avoir passé ce court moment en votre compagnie, on se retrouve la semaine prochaine pour une nouvelle vidéo. En attendant faites de bonnes ventes et de bons petits plats. (Les autres vidéos de la chaîne) sur le Blog

La devise de ce blog c'est « le partage » je vous invite à faire de même maintenant :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevoir notre Newsletter