Ne pas négliger ses comptes rendus de visites -1-

Publié par Dominique P., le 26 mai 2014

redactionTout le monde s’accorde à dire que la profession de négociateur immobilier est en crise depuis de longues années.  Une crise de confiance,  10% des vendeurs de biens immobiliers seulement s’adressent spontanément à une agence. Plus grave, la crise de satisfaction : les particuliers, qu’ils soient vendeurs ou acquéreurs, déplorent le manque de réactivité, de conseils et de constance de la part des professionnels.

Un phénomène qui explique (en partie)  que plus de 50% du marché de la transaction immobilière échappent encore aux professionnels de l’immobilier.

L’apparition d’Internet à profondément modifié notre métier :

  • La prise de mandat : Pour de nombreux professionnels la prise de mandat se résume le plus souvent aux formalités administratives; terminé le temps où le négociateur jouait un rôle de régulateur en évaluant lui même le prix de vente d’un bien en concertation avec son client. Aujourd’hui pour près de 70 % des mandats obtenus les biens ont d’abord été mis en vente sur internet directement par les propriétaires ou confiés à d’autres agences. Le prix étant déjà fixé difficile de le modifier. Le plus souvent, lors de la prise de mandat, le négociateur alignera son prix de vente sur celui du propriétaire et de ses confrères. Ce prix sera dans 80 % des cas surestimé Pourtant à bien y réfléchir, difficile de jeter la pierre aux propriétaires qui tentent leur chance à la « CHASSE AUX PIGEONS » et bien dommage pour les acquéreurs qui pensent avoir fait une bonne affaire en évitant des frais d’agence mais qui au final auront surpayé leur acquisition.

 

  • Les premières visites passées : L’enthousiasme des premières visites passé, les propriétaires se rendront assez vite compte que la partie ne se jouera peut être pas aussi vite qu’ils l’espéraient. C’est à ce moment qu’ils pourront être réceptifs à notre discours et à une éventuelle baisse de prix. Pour nous aider dans cette démarche nous devons avancer des arguments dont certains se trouvent dans nos comptes rendus de visites. Il est donc très primordial de conserver et de s’appuyer sur ces documents desquels  devront ressortir les vrais handicaps du bien.

J’attache une très grande importance à mes comptes rendus de visites.  Dans un prochain article je vous dévoilerai l’outil que j’utilise et qui me facilite grandement ce travail, tant pour la rédaction que pour l’argumentation auprès des propriétaires. Un outil qui rassemble tous les résultats des visites effectuées pour un même bien et qui les matérialise sous forme de graphiques et de statistiques.

Le but de l’utilisation de cet outil étant d’obtenir de la part des vendeurs une petite remise en état de leur bien, un rangement, un léger rafraîchissement, et surtout de pouvoir revoir leur prix à la baisse.

Lire également sur le même sujet : Ne pas négliger ses comptes rendus de visites – 2 –

 

La devise de ce blog c'est « le partage » je vous invite à faire de même maintenant :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevoir notre Newsletter