Interview de Jonathan mandataire immobilier

Publié par Dominique P., le 5 novembre 2015

J’ai réalisé cette interview avec Jonathan car son témoignage m’a semblé très intéressant. J’espère qu’il en inspirera plus d’un… Je souhaite à tous d’avoir la même réussite et la même passion de ce métier.

N’hésitez pas à laissez vos commentaires  ou à me contacter si comme Jonathan vous désirez témoigner : Contact

N’hésitez pas à laissez vos commentaires  ou à me contacter si comme Jonathan vous désirez témoigner : Contact

14 commentaires

  • patle dit :

    Bonjour Dominique,
    Vous êtes comme moi un vieux de la vieille et je trouve très dommageable de donner cette image du métier facile (6 ou 8 compromis en cours!!!!!!!! ) alors que tout le monde en chier en se moment
    cdlt
    P.Matoun

    • Dominique P. dit :

      Bonjour Matoun, merci pour votre commentaire et votre très bonne remarque qui m’amène tout de même à préciser certaines choses : Jonathan a la réussite qu’il a (et très certainement qu’il mérite). Il n’appartient pas au même réseau que moi et je n’ai aucun intérêt à faire sa promotion si ce n’est que je trouve son exemple très motivant. Il prouve que l’on peut en fonction de sa motivation et de sa persévérance (et certes en fonction de la région ou l’on exerce), obtenir de très bons résultats même en période de crise. Dans son discours Jonathan ne laisse nullement entrevoir que notre métier est facile et on ne peut pas non plus l’accuser de prosélytisme puisqu’à ma demande il a accepté de ne pas citer son réseau. Je l’en remercie d’ailleurs ici à nouveau.

    • Jonathan dit :

      Bonjour Matoun et merci pour votre intervention

      Je suis désolé si vous en chiez ( peut être votre zone est t elle sinistrée ? )

      La remarque du métier facile est peut être un peut exagéré car comme je l’explique dans la vidéo, je me lève avant la concurrence et je me couche après. En effet je me lève vers 6 h pour faire mon administratif et il m’arrive souvent de rentrer vers 21h quand je finis les visites ( je vous laisse faire le calcul ).

      Je n’ai pas votre expérience visiblement, effectivement nous sommes dans une période de crise, mais je suis persuadé que le travail paye quoi qu »il arrive, et le plus important est bien sur de rester le plus professionnel avec nos vendeurs car si nous arrivons perdant ils le ressentiront et nous ferons pas confiance. Je reste optimiste quoi qu’il arrive et notre clientèle le ressentira !!

      Bonne continuation !!

  • charry dit :

    Bonjour Dominique quelque soit l’enseigne c’est l’homme que les clients « achètent » la découverte des parties vendeurs et acheteurs et la qualité du portefeuille à supports publicitaires égaux. La résistance à la frustration,
    la remise en question, la persévérance et l’honnêteté feront sur la durée les bons agents
    Cordialement

  • Béatrice dit :

    Je viens de voir le témoignage de Jonathan et la/les remarques qui suivent! Moi, je suis dans cette optique de l’indépendance, je suis rentrée dans un réseau, il y a 14 mois! ….déjà! et je m’éclate! De part le métier, divers et varié, de part les ventes qui motivent! En 14 mois, j’ai pu vendre 12 biens, donc une par mois en moyenne, sachant qu’en 1 mois après 6 mois d’activité, j’ai fait 5 compromis validés! et j’en ai 3 en cours ! Je suis d’un côté mère au foyer de 4 bambins de – de 10 ans dont des triplés et mon bonheur, c’est de pouvoir bosser et vivre ma vie de famille! Nous sommes tous indépendants mais tous en partage entre tout les agents du secteur! et le plaisir est de se sentir soutenu par les collègues indépendants et toujours en partage! Jamais seule! Je commence depuis 2 mois à développer le réseau, car j’ai intégré 2 filleuls, et dans l’attente d’un troisième. Et ma motivation est le développement du réseau et la formation en plus du métier de base. Beaucoup de perspectives mais toujours l’indépendance! Et c’est une richesse de nos jours! Et bravo à Jonathan et bonnes ventes à tous!

  • GAUDIN dit :

    Bonjour à tous.
    Je rejoins totalement Jonathan et Béatrice, je suis mandataire indépendant depuis juin 2014 dans un réseau qui monte, qui monte et je m’éclate dans mon travail. J’ai la chance de travailler en équipe avec les collègues de ma région. Jonathan a bien raison, il est préférable de percevoir 50% de quelque chose que 50% de rien ! Avec mes collègues, nous partageons nos connaissances et effectuons beaucoup de formations, d’ailleurs ce soir, veille du 11 novembre, je n’hésite pas à retrouver mes collègues pour leur transmettre mes astuces qui apportent des résultats probants.
    Il n’y a pas de mystère, il faut beaucoup travailler, suivre chaque client vendeur ou acquéreur et surtout rester soi-même.
    J’ai réalisé 22 compromis depuis juin 2014 tous ont abouti ou sont en cours de réalisation, pourtant je ne suis pas sur un secteur privilégié.
    Seuls mon professionnalisme et le sérieux du réseau sont récompensés.
    J’ai 3 filleuls que je forme et à qui j’apprends ce métier passionnant, ils ont tous réalisé leur première vente avant la fin du 1er mois d’entrée et réalisent une vente par mois en moyenne.
    Leur réussite est la mienne, je n’accepte que des filleuls motivés et conscients que la réussite, c’est NOUS qui la créons!

    • Dominique P. dit :

      Bonjour Martine, merci pour votre témoignage. N’hésitez pas à partager également vos astuces sur ce blog, il est fait pour cela. Merci d’avance et bonne continuation.

    • Jonathan dit :

      Bonjour Gaudin

      Félicitation pour ces résultats !! Comme quoi il n’y a pas de secret c’est le travail travail travail travail travail travail travail travail qui nous récompense et comme tu l’as dit, la victoire c’est nous qui nous la créons et non les autres !! Nos honoraires il faut aller les chercher et c’est très rare quand ça tombe du ciel !!

  • Marie-Laure dit :

    Bonjour,
    Je viens d’écouter l’interview, malheureusement après avoir lu le commentaire interrogateur de Jonathan sur le mandat et la prospection terrain.
    J’ai un mot au minimum à transmettre à Jonathan: BRAVO. Je suis bluffée.
    Je m’explique, car c’est peut-être passé inaperçu sur l’ensemble du contenu de la vidéo.
    Jonathan démarre et il a déjà compris l’essentiel du métier au delà de toute formation théorique.
    Il faut AIMER LES GENS. Oui et la prospection quand on a conscience de la qualité du service que l’on OFFRE devient le plaisir du métier, même si l’objectif, au bout d’un an, est de ne plus avoir à prospecter.
    Encore BRAVO pour la première qualité qu’il site: l’honnêteté, puis la seconde, l’empathie et la 3ème, être optimiste, positif! Un débutant, non, un meilleur pro que ceux qui le sont déjà a priori.
    Je me permets de rajouter celle qu’il ne cite pas et qui confirme ce que je vais écrire: il est humble.
    Il apprend avec ouverture, observe et agit.
    Pour bien débuter: aimez ce que vous faites, soyez autonome, persévérant, enseignable, discipliné.
    Et l’argent que l’on vient chercher dans l’immobilier sera la conséquence naturelle du plaisir pris à exercer ce métier.
    Etes-vous fait pour ? L’immobilier est-il pour vous ?

  • Jonathan dit :

    Bonjour Marie-Laure et Gaudin

    Merci pour vos encouragements !! Que l’année 2016 soit propice aux affaires et surtout au plaisir que nous avons de faire ce métier !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevoir notre Newsletter